Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La chute de l'esprit

Conspirationisme intégrale : Superstition de la contre-idolatrie

29 Septembre 2014, 00:35am

Publié par Alexandre HArhash

Conspirationisme intégrale : Superstition de la contre-idolatrie

Une tendance conspirationniste superstitieuse, de nature intégrale et fondamentaliste, existe depuis quelques années. Il semble qu’elle réunisse de plus en plus d’adeptes, reproduisant des raisonnements illogiques et irréfléchis que certains auteurs falsificateurs leur fournissent. Cette tendance produit des conditionnements subversifs, se voulant opposé à la gouvernance mondialiste et au New age, quand en fait elle s’inscrit précisément dans ce projet. Exposons la manipulation qui définit cette contre-idolâtrie (et on devine la logique qui veut que dans contre-idolâtrie, il y aie idolâtrie…)

Par « contre-idolâtrie » nous n’entendons donc pas le fait de s’opposer réellement à l’idolâtrie,

Par « contre-idolâtrie » nous entendons l’illusion de croire combattre l’idolâtrie réelle quand en fait l’on ne fait qu’en reproduire les schèmes. S’attacher à des symboles pour incriminer une tradition (« sataniste » est le terme qui revient le plus souvent chez les conspirationnistes intégraux) en s’arrêtant à l’aspect extérieur de ce symbole, et ce faisant en en réduisant le sens et en s’écartant de sa profondeur spirituelle réelle, est une idolâtrie. Car de la sorte l’on a fait que reproduire ce que réalise l’idolâtrie elle-même, en s’attachant à l’extériorité de la symbolique. Ainsi on annule le Symbole, et on définit le Diabole. Par néologisme facile, l’on pourrait dire qu’il s’agit d’une « Réductio Ad-Sataneum ». La présence d’un Serpent, d’écailles, ou de corne de Bouc deviendrait le signe évident de la présence « Satanique ». Nous sommes en pleine superstition moyen-ageuse du type de celle promue par l’inquisition Catholique : un fétichisme populaire et obscurantiste.

Si le pouvoir de l’ange Déchu, le plus rusé parmi les être de la création, était si aisément décelable, tant de gens ne tomberaient pas dans le piège de ses feux hypnotisant et séducteur au jour d’aujourd’hui. Bien au contraire le pouvoir du Shaytan (Celui qui trouble, Divise) est un pouvoir subtile, reposant sur la manipulation mentale et celle des processus de l’égo. C’est ce que démontre les dérives du paradigme matérialiste chaque jour : il se revêt de tous les apparats du pacifisme, de l’humanisme, du sentimentalisme et de l’aseptisation sociale. Aucune forme pour choquer le bon sens éthique de la société actuelle. Ainsi le seul signe qui permet en toute vérité de déceler la présence du Mauvais œil, c’est l’absence d’authenticité dans l’expression, le manque d’harmonie dans les formes, l’aseptisation et la fausseté reluisante ! Celle dont nous font part les médias en Misr, ses publicités, ses clips télévisés, ses présentateurs suant de facticité. C’est là le feu de l’illuminisme dans ses manifestations profanes et collectives… et non « les cornes de bouc ».

Il y a pourtant bien des signes évidents qui montrent que cette superstition contre-idolâtre est initiée par le système global, et la Fausse religion universaliste en cours d’édification. Le conspirationnisme intégral consiste à diaboliser toutes traditions humaines, Culture et religion à travers l’histoire. Lorsque quelqu’un répète que l’histoire est falsifiée et qu’il en fait son crédo propagandiste, vous pouvez être sûr qu’il est lui-même un falsificateur. Toujours la même loi du « il ne sait pas ce qu’il dit, mais ce qu’il dit sait de quoi il parle ». Ainsi ces auteurs conspirationnistes pseudo-historiographes annoncent la couleur de leur dessein, la valeur annoncée étant : Falsification… La diabolisation historique initiée par le conspirationnisme intégral est pourtant un processus déjà connu dans l’histoire récente des idéologies matérialistes. Ce processus est celui de la Subversion idéologique, d’abord illuministe (Adam Weishaupt) puis par la suite marxiste-léniniste. Cette dernière idéologie étant le rayon profane de l’illuminisme. On peut rappeler en quoi consiste ce projet par la voix même de leurs planificateurs :

« Donc, pour rétablir l’Homme dans ses droits primitifs d’Égalité et de Liberté, il faut commencer par détruire toute religion, toute société civile, et finir par l’abolition de la propriété. »

Ainsi les idéologies du 19éme siècle ne sont que les agents intellectifs de l’involution, de l’effondrement de la Civilisation. Par les procédés Subversifs et inversifs (Calques, inversion des valeurs, récupérations…) il s’agit de discréditer les institutions naturelles des peuples et des cultures. Pas d’une culture ou de quelques-unes, mais de TOUTES… Afin de réaliser la gouvernance mondiales et sa religion illuministe.

L’inversion de la civilisation, qui est cette « Tour de Babel », l’inversion de la tradition spirituelle authentique, par l’illuminisme et l’universalisme, dont l’humanisme n’est que le volet profane. Le conspirationnisme historique et intégrale n’est que la dernière mouture « new generation » de cette subversion séculaire. Il reproduit d’ailleurs le nihilisme athée qui a toujours été son corollaire, voyez par vous-même ses nouvelles formes : « L’humanité a été créée par des extraterrestres, nous sommes des hybrides créés pour être des esclaves » et autre annihilation spirituelles du même types... Ce nihilisme nouvelle génération, vise à empêcher de conscientiser le lien de l’homme avec un Créateur ; et donc aussi le rôle souverain de l’être humain (Khilafa) en tant que reflet des attributs de la Divinité. Sur le plan de l’ontologie humaine, ce raisonnement nihiliste tout droit sorti de Misr (monde égotique), soumet l’individu qui y adhère à l’emprisonnement psychique, il adhère dès lors à une condition d’esclave spirituel. Plutôt que de chercher les réponses dans la Loi (structure universelle), la connaissance des attributs de la Divinité (archétypes universaux) ; une spiritualité authentique reconnaissante des lois universelles de la création ; il cherchera refuge dans une théurgie spiritualiste (« masturbation ethériquo-astrale »). C’est le cheminement menant à la nouvelle fausse religion universaliste. La propagande subversive idéologique nouvelle génération ayant fait accepter à ces individus que les cultures et traditions n’étant pas le fruit de la révélation prophétique intemporelle, mais de la manipulation d’ « entités sataniques ». Dès lors par jeu d’inversion le pouvoir est psychiquement donné à l’idolâtrie et à ces entités involutives, puisque le rôle de créateur omniscient et omnipotent, inspirateur de Civilisations et de religions, leur est conféré ! Il s’agit d’un culte par inversion : se soumettre à une force par la défiance qu’on lui accorde. Le piège est tendu depuis plusieurs années et fonctionne à merveille, de par la participation de nombreux auteurs à succès, dont la plupart proviennent d’outre atlantique, rémunérés par la NSA et consort…

Rappelons que l’illuminisme, et l’entré dans le conflit dualiste proviennent originellement du désir nihiliste de sortir de la création et de ses Lois. Les dépasser de façon subversive, au lieu de les intégrer par la co-naissance des Lois de la création, tel que l’Alliance le définit. Réduire la création de l’homme à une hybridation vise à faire renier la noblesse des attributs spécifiques à l’humanité. De même que le Darwinisme en faisant descendre l’Humain du singe est une réduction ontologique, au nom de « La Science » (formule magique visant à indiquer qu’aucun autre paradigme que celui du matérialisme n’est possible). Le principe est donc identique ici avec le conspirationnisme intégral.

Le conspirationnisme intégrale est donc une récupération tardive du conspirationnisme initiale. Celui qui dénonçait initialement le véritable illuminisme des loges et autres sectes secrètes. Il s’agissait là encore pour les forces involutives d’en produire le Calque. N’oublions pas que c’est là l’attribut du mauvais œil, de ses qelipot, qui ne peut rien susciter de lui-même, mais ne peut que récupérer et corrompre ce qui déjà préexiste (*cela étant d’autant plus valable pour les Religions, identités populaires, prophéties, symboles…).

Conspirationisme intégrale : Superstition de la contre-idolatrie

Commenter cet article

Séb 07/12/2014 23:26

La connaissance semble bien s'être évanouie aux yeux du chercheur... hormis les lois fondamentales (telles que décrites dans le Tao), la soupe indigeste des contre vérités noyant le poisson donne la nausée. Jeter le bébé avec l'eau du bain ou le laisser s'y noyer, n'est-ce pas là deux voies pour la même destination? Dans ce monde en perdition, s'intérioriser revient à le quitter, ce à quoi je tente de me préparer, sur la très instable et très étroite voie du milieu. Autant dire que les chutes sont fréquentes, comme une répétition de la chute initiale, celle de mon esprit au sein de ce cloaque... aucune mémoire si ce n'est cette vibration alliant puissance, sérénité, bienveillance, ... inexplicable en fait, et en parallèle cette sensation d'emprisonnement, de limitation matérielle et énergétique.
En ce qui concerne la création des humains par des entités involutives, je pense que nombreux sont ceux qui amalgament falsification de ou modifications sur nos véhicules corporels et créationnisme. Le fait est, cependant, que nous sommes bel et bien des esclaves, à bien des égards (ou plutôt égarements), et ce de manière orchestrée. En outre, notre mental-ego falsifié/formaté étant souvent le premier à capter l'information, le moindre manque de vigilance spirituelle laisse une brèche dans laquelle s'engouffrent pèle mêle doutes et fausses croyances.
Pour faire écho à un autre article, j'ai la conviction que le guerrier qui sommeille en moi a tout intérêt à considérer l'appel de la corne, non pas comme une invitation (pourtant très tentante) au combat à l'extérieur (dans le monde "matriciel"), mais bien comme l'embrassement des deux polarités de mon être (intérieur), au sein de cet univers si grandiose...peut-être la clé de la porte de sortie... en attendant la suivante?

Fraternellement